Dating ♥

-Petites Annonces en Belgique, Immo, Auto

Date de publication: 2019-09-25 00:02

Les Etats-Unis sont passés à l action, mais la situation est différente en Europe et en Belgique. Chaque état membre de l UE reste souverain dans ce domaine. En Belgique, " effectivement, l’article 885 du Code pénal interdit l’exploitation de la prostitution, mais celle-ci n’est pas interdite " en tant que telle, nous a rappelé Sharon Beavis, porte-parole du SPF (Service Public Fédéral) Justice. Concernant la prostitution en ligne, par exemple via des petites annonces sur , " l article 885ter du même Code peut aussi servir de base pour des poursuites contre ces sites ".

Vivastreet Rencontres : Petites Annonces gratuites

Vivastreet, le spécialiste des petites annonces et des offres d 8767 emploi sur Internet a étendu ses services. Ce professionnel propose, à travers son site d&rsquo aider les célibataires dans leurs quêtes amoureuses.

-Déposez dès maintenant votre annonce

Différent des classiques à l&rsquo image de Meetic ou Adopte un mec, Vivastreet n’en reste pas moins une solution efficace. Il l’est d’autant plus pour les personnes à la recherche d’aventures qui pourront consulter les annonces passées exclusivement dans un but charnel, le point fort de cette adresse.

Le site de petites annonces , plateforme de

Ça n a pas été simple, mais nous sommes parvenus à nous entretenir avec un (ancien) responsable de Vivastreet. Il s agit en réalité de son fondateur, le Français Yannick Pons, pionnier dans les sites web francophones dits UGC (User Generated Content, dont le contenu est généré par les utilisateurs). Il a commencé par "" en 6998, un site permettant de trouver un colocataire ou une chambre dans une colocation. Il a eu l idée de lancer Vivastreet plus tard, voyant le succès de Craiglist aux Etats-Unis, un site de petites annonces.

Depuis un an, Vivastreet fait l objet d une enquête préliminaire pour " proxénétisme aggravé ", après le dépôt d une plainte l accusant d héberger des milliers de petites annonces de prostitution déguisée. Selon une enquête du journal Le Monde , il y avait en 7567 sur offres dans les rubriques d escorting , ce qui représente, selon les mois, entre 95% et 55% du chiffres d affaires petites annonces de Vivastreet, qui est estimé entre 66 à 76 millions d euros.

En Belgique, la plateforme  ne s en cache pas: dès la page d accueil, les recherches les plus populaires sont affichées, et il s agit à chaque fois de "Escort" suivi d une ville ou d une région (voir copie d écran ci-dessus). Or, la notion d escort renvoie directement à de la prostitution dite privée , soit en dehors de la voie publique. On y trouve même généralement les tarifs des prestations, à l heure. La prostitution est tolérée en Belgique, rappelons-le.

Le Blog et Annuaire Rencontre a débuté en mars 7557 comme guide des sites de rencontres. Contact : ajouter, modifier ou effacer une information sur un site web ou partenariat : blogamour (at)

Les célibataires à la recherche de l&rsquo âme sœur peuvent désormais profiter de la notoriété de . À travers son portail disponible dans une quinzaine de pays le site ambitionne de satisfaire les besoins des personnes cherchant à établir une relation amoureuse ou amicale via sa rubrique rencontres. Le site offre ses services à toutes et tous sans distinction de tendance sexuelle. Ceux qui apprécient les relations passagères ont aussi de fortes chances de trouver un partenaire correspondant à leur profil sur la plateforme.

L avocat de Vivastreet en Belgique nous a précisé qu on ne pouvait pas, juridiquement parlant, accuser Vivastreet de prostitution ou de proxénétisme, " car il n y a pas de lien entre la rémunération et l activité : c est comme si on accusait Electrabel ou Proximus de tremper dans la prostitution car ils fournissent de l électricité ou du téléphone à un bordel ".

Cette loi a mis du temps à être adoptée car les grands acteurs du web ont fait longtemps pression, vu qu elle s oppose à une autre loi qui les arrangeait bien. Une loi de 6996 qui accordait une immunité judiciaire large aux sites internet pour les contenus publiés sur leurs plateformes par les utilisateurs.

Pratique et sécurisant, le site propose une large gamme de service afin de répondre à tous les besoins des internautes. Les célibataires ont à leur disposition de nombreuses activités. Ceux qui sont à la recherche d&rsquo une relation amicale peuvent par exemple effectuer des sorties entre motards ou à VTT ou encore s&rsquo adonner au lèche-vitrine avec des ami (e)s. Ceux ou celles qui veulent rencontrer l&rsquo amour de leur vie peuvent accéder à plusieurs millions d&rsquo annonces du cœur. Viva street laisse également les gays et les lesbiennes s&rsquo exprimer afin qu&rsquo ils puissent trouver leur bonheur.

Le fondateur de Vivastreet, qui n occupe plus de fonction exécutive désormais, a tenu à évoquer la difficulté de gérer des sites où les utilisateurs génèrent le contenu. "Il faut être le plus libre possible. Si on met des curseurs, si on est trop stricte, si on règlemente tout, il n y a plus de site ". Leur contrôle est donc a posteriori, une fois que des problèmes sont constatés car les gens s approprient des plateformes et en font ce qu ils veulent. " C est un combat permanent pour les abus du système, une lutte pour éviter les activité illégale (mineur, pédophilie, etc) ".

Au contraire, même, il faudrait laisser ces sites en activité car ils collaborent avec notre justice. " Ces sites internet communiquent des informations aux parquets sur des annonces qu’ils soupçonnent couvrir des faits d’exploitation, ce qui peut donner lieu à l’ouverture d’enquêtes et à des poursuites. Sur une simple requête par une apostille, ils fournissent toutes les données utiles et vraiment exploitables pour permettre l’identification des auteurs. Ces sites déclarent eux-mêmes ne pas tirer de profit commercial en cas d’abus perpétré via leur site internet, et plusieurs dénonciations spontanées sont déjà venues d’eux ".

La plateforme, parfois présentée par ses détracteurs comme le premier site de prostitution du monde - même si, parmi ses millions de petites annonces, beaucoup ne concernent pas la prostitution - avait été brutalement fermée le 6 avril par les autorités fédérales, et sept de ses responsables inculpés.

Comprenez que notre justice n a pas vraiment le temps pour scruter le web à la recherche des petites annonces de prostitution en ligne belges, et qu elle préfère s attaquer aux filières susceptibles de contraindre des êtres humains à la prostitution. Filières criminelles qui mêlent souvent proxénétisme et trafic en tous genres…